Accueil Qui sommes-nous ? Historique Partenaires Liens Pour venir Contact
 

du 13 au 17 nov. 2013

 Hors festival 

 Séances mensuelles 
 Autres manifestations 

 Le festival 

 Le dépliant 

 Les films 
 Agenda 
 Les invités 
 Animations 
 Avec les écoles 
 Billetterie 
 Restauration 

 Éditions précédentes 

 Photos 
 Revue de presse 
 Festival 2011 
 Festival 2012 
 Retour au festival 2017 
Facebook

© Festival de La Biolle, 2010-2017

  FrĂ©quentation record pour le festival 2013  


4306 spectateurs au total : 2857 pour les 10 films à l’affiche et 1449 écoliers et collégiens invités pour les 3 séances scolaires !
La salle de l’Ebène Ă©tait archicomble pour « Belle et SĂ©bastien Â», le film de Nicolas Vanier offert en avant-première.
Une belle assistance Ă©galement pour « Pierre Rabhi, au nom de la terre Â», un documentaire sur le vieux sage ardĂ©chois projetĂ© en ouverture du festival en prĂ©sence de sa rĂ©alisatrice Marie-Dominique Dhelsing.
ProposĂ©e en rĂ©sonnance, « Les moissons du futur Â», l’enquĂŞte de Marie-Monique Robin sur des alternatives agricoles qui permettraient de mieux nourrir le monde a Ă©tĂ© suivie d’un dĂ©bat très animĂ© avec AndrĂ© Bourgeois, un agriculteur bio de la rĂ©gion et Yvan Gautronneau, un ancien enseignant-chercheur Ă  l'ISARA de Lyon.
Une nouveautĂ© qui a eu beaucoup de succès : l'accompagnement de trois films par Daniel Frison, un professeur de cinĂ©ma. Il a captivĂ© les festivaliers en analysant « Brodeuses Â» , un film intimiste tout en dĂ©licatesse d’ElĂ©onore Faucher, puis en prĂ©sentant et en donnant des clĂ©s de lecture pour « Le mur invisible Â», l’impressionnante adaptation par Julian Roman Pölsler d'un roman philosophique et pour « Riz amer Â», un superbe mĂ©lodrame nĂ©orĂ©aliste italien de Giuseppe de Santis.
Autre fiction qui a touchĂ© les spectateurs : « Ici et lĂ -bas Â», un premier film sensible sur les dĂ©chirures de l’émigration dans un village mexicain.
Les festivaliers ont aussi pu dĂ©couvrir des Ă©leveurs et des bergers passionnĂ©s par leur mĂ©tier. D’abord les pasteurs peuls maliens de « Fantang ou les trois frères peuls Â», un documentaire original et sensible projetĂ© en prĂ©sence de son rĂ©alisateur Pierre Amiand. Puis les Ă©leveurs de vaches d’HĂ©rens du pays du Mont Blanc de « Noires dĂ©sir Â», un film de Gilles Chappaz projetĂ© en sa prĂ©sence et en celle de la famille Anthonioz, Ă©leveurs et bergers enthousiastes.
Plus de 500 spectateurs pour la dernière belle rencontre pastorale : avec Carole et Pascal, les deux bergers d’« Hiver nomade Â» qui pratiquent sur les routes et les chemins de Suisse romande une Ă©tonnante transhumance hivernale. Un Ă©change nourri a suivi avec Antoine Rouillon, directeur de la SociĂ©tĂ© d’Economie Alpestre de Haute-Savoie.
« Pistes, territoire partagé », un court métrage épuré de Jeanne Basset, une jeune réalisatrice savoyarde et un joli petit générique réalisé en atelier de réalisation par les jeunes du canton ont été aussi très appréciés.

Image_1
655 spectateurs pour Belle et SĂ©bastien

Pour avoir plus de détails sur le 29ème festival, voir photos et revue de presse du festival 2013.

 Le prochain festival aura lieu
du 12 au 16 novembre 2014.
 


L’association du festival est déjà en pleine recherche pour fêter en beauté le 30ème anniversaire du festival.

Elle vous propose aussi chaque mois des films avec Cinébus et d’autres projections au fil de l’année.
Voir dans manifestations hors festival.

29è édition