Accueil Qui sommes-nous ? Historique Partenaires Liens Pour venir Contact
 

du 8 au 13 nov. 2016

 Hors festival 

 Séances mensuelles 
 Autres manifestations 

 Le festival 

 Le dépliant 

 Les films 
 Agenda 
 Les invités 
 Animations 
 Avec les écoles 
 Billetterie 
 Restauration 

 Éditions précédentes 

 Photos 
 Revue de presse 
 Festival 2014 
 Festival 2015 
 Retour au festival 2017 
Facebook

© Festival de La Biolle, 2010-2017

  3842 spectateurs pour le 32ème festival  


2390 festivaliers et 1452 écoliers et collégiens invités pour les 4 séances scolaires !

Un résultat serré pour le Prix du Public 2016 qui a été attribué à “Tisseuses de rêves”, un documentaire d'Ithri Iroudhane sur de magnifiques femmes berbères du Moyen Atlas marocain qui se battent pour s’assurer un avenir meilleur.
Le prix du jury a été décerné à “Marius ou le temps des jonquilles”, un documentaire d'Hélène Gaudu qui reflète la belle relation complice qui s’est nouée entre la jeune réalisatrice et un paysan ardéchois à la retraite.
De belles rencontres aussi avec les autres réalisateurs présents : avec Mathurin Peschet qui a accompagné “Cousin comme cochon”, sa remarquable enquête sur l’univers de cet animal.
Sur un sujet qui échauffe les esprits, un débat très calme avec Jérôme Ségur, le réalisateur de “La gueule du loup”, documentaire passionnant qui filme avec empathie des pro-loups et des anti-loups hauts en couleur.
Après “Le cauchemar de Philippe Layat”, un film sur l’expropriation d’un agriculteur lyonnais à cause de la construction du Grand Stade, Eric Boutarin, le réalisateur et Jean-Luc Juthier, un paysan retraité qui a participé au comité de soutien de Philippe Layat ont répondu aux nombreuses questions posées.
Un bel échange après “Marie, un engagement paysan” avec Daniel Blanvillain, son réalisateur et avec Marie Ramillon, l’éleveuse du film et son voisin agriculteur Pascal.
Daniel Frison, un professeur de cinéma captivant a apporté son éclairage à “Ixcanul”, un superbe premier film guatémaltèque et à “Winter’s bone”, un impressionnant thriller américain.
Après “Médecin de campagne”, un beau débat sur la pratique de la médecine en milieu rural avec le Dr Jean-Marie-Gagneur.
Les festivaliers ont aussi partagĂ© de belles Ă©motions de cinĂ©ma avec “La tortue rouge”, un superbe film d’animation et avec les 2 drames Ă  l’affiche : “Amama”, un Ă©mouvant film basque et “Coup de chaud”, un polar rural prenant.
2 documentaires ont eu aussi beaucoup de succès : “Anaïs s’en va-t-en guerre”, l’histoire d’une jeune bretonne courageuse et têtue et “Le potager de mon grand-père”, une ode touchante de Martin Esposito à son papy jardinier.

Image_1
Les 2 réalisatrices primées
Ithri Iroudhane
et Hélène Gaudu.


Voir la liste des prix décernés par
le Festival depuis 2015.

Pour avoir plus de détails sur le 32ème festival, voir : Le festival, Photos et Revue de presse.

Pour la 33ème édition, l’association du festival est repartie à la recherche de nouvelles pépites de cinéma pour étonner, interpeller et émouvoir les spectateurs.

Elle vous propose aussi chaque mois des films avec Cinébus et d’autres projections au fil de l’année.

32è édition